Mendiants au chocolat

Les mendiants une confiserie typique de Noël. Facile à faire et délicieuse. De plus, chacun peut exprimer sa créativité comme il le souhaite. Pour les autres recettes de fin d’année vous les aurez après le 24. En effet, comme je réalise, photographie au fur et à mesure  difficile de vous montrer avant le jour J, sauf pour celle-ci.  A l’origine, les mendiants désignent les fruits secs qui étaient donnés aux moines de l’ordre des mendiants.  Selon la définition de Joseph Favre, dans son Dictionnaire universel de cuisine, paru en 1894, ce sont : les figues, les raisins de Malaga, les amandes et les avelines (sortes de noisettes aplaties de la ville italienne d’Avellino, en Campanie). De nos jours, les quatre mendiants sont une association de figues, d’amandes, de noisettes et de raisins secs.  Merci à www.canalacademie.com pour ces précisions.

 

Mendiants au chocolat noir

  
Mendiants au chocolat noir 2

 

Mendiants au chocolat au lait

  Mendiants au chocolat au lait

En plus d’être bon c’est extrêmement simple à réaliser. Lire la suite de Mendiants au chocolat

Gâteau au chocolat et aux pruneaux Chocolate & Zucchini

Comme promis voici le résultat d’un test d’une recette du site de Clotide. J’ai tout suite été attirée par le titre. J’ai un peu adapté la recette en fonction de ce que j’avais à la maison ce week-end. Le résultat un gâteau surprenant. Pas très joli, mais fondant, goûteux, riche en fibre et sans doute à la facture calorique plus douce que ces homologues chocolatés.

Gateau au chocolat et aux pruneaux

La recette :

Pour 6 à 8 personnes.

1- Mettez 110 g des pruneaux dénoyautés avec 80 ml d’Armagnac dans une petite casserole et faites chauffer doucement jusqu’à ce que l’Armagnac soit tiède. Réservez.

2-Mettez 110g  de pruneaux, 1yaourt, 1càc d’huile dans un blender , et réduisez en purée. Versez dans un saladier et ajoutez 1 oeuf, 75 g sucre et 2 c à soupe de sirop d’érable, en fouettant bien après chaque ajout.

3-Préchauffez le four à 180° C. Graissez les parois de deux petits moules à cake et tapissez de papier sulfurisé.

4-Dans un autre saladier, mélangez 120g farine,  1/2 càcafé de levure, 1/2 càcafé de bicarbonate de sodium, 1/4 càcafé de sel et 3cà soupe de cacao. Mélangez au fouet.

5-Retirez les pruneaux de l’alcool (mais réservez le liquide) et coupez-les en deux avec des ciseaux de cuisine. Réservez.

6. Rassembler l’ensemble des ingrédients et et mélangez. Ajoutez délicatement 150g de chocolat hâché. Personellement j’ai pris du Valrhona à 68%.Versez dans le moule, égalisez la surface, et répartissez-y les pruneaux macérés en les enfonçant à moitié dans la pâte.

7-Faites cuire 30 minutes.

8-Pendant que le gâteau cuit, préparez le sirop : ajoutez les 50 g de sucre et 80 ml d’eau à l’alcool dans la casserole. Amenez à frémissement sur feu moyen et retirez du feu immédiatement. Ce sirop est une véritable trouvaille. Il donne un joli aspect brillant au gateau et ajoute au moelleux.

9- Lorsque le gâteau sort du four, percez-le à quelques endroits avec une brochette et badigeonnez-le au pinceau de sirop tiédi, jusqu’à ce qu’il en soit saturé. Laissez refroidir complètement avant de démouler.

Adapté de Ottolenghi: The Cookbook.via chocolateandzucchini.com

J’ai eu un peu de mal à le découper. Clotilde indique qu’on peut utilise des moules à muffins. Effectivement des moules individuels à mon avis le rendent plus esthétique et facile à consommer. Des moules à financier devraient convenir également.