slot ewallet mega888 mega888 mega888 online casino malaysia mega888 mega888 super 8 ways ultimate slot ewallet slot ewallet slot ewallet slot ewallet slot ewallet

Qu’est ce que c’est ?

Salade CastelFranco

Une nouvelle variété de Rose ?

La dernière création d'Alain Passard ?

Est-ce que cela se mange ?

Voilà pour bien commencer la semaine un petit quiz ?

La Réponse demain promis.

En attendant j'attend vos suggestions !

 

Fruit du Dragon

Je trouve ce fruit magnifique. Le nom de Fruit du Dragon étant mon préféré à pitaya ou pitahaya. Originaire d'Amérique Centrale cette plante cactée est à présent très répandue en Asie notamment au Vietnam. Je l'ai découvert il y a quelques années en Asie. J'ai vu que dernièrement il colorait vivement les étals de fruits et légumes. Il devient plus courant d'où l'idée de vous faire une petite note.

  Fruit du dragon

C'est le fruit de  l"Hylocereus undatus" une plante cactée "semi-épiphyte".  Cette plante grimpe sur le tronc des arbres, ses racines en revanche sont dans le sol, duquel elles tirent leur nourriture. L' Hylocereus undatus est un cactus grimpant. Les Vietnamiens ont choisi le nom de "Thanh Long" ou "Fruit du Dragon" en référence à la plante qui le produit, qui grimpe sur les troncs d'arbre, et dont les entrelacs rappellent la forme sinueuse d'un corps de dragon.  C'est d'Amérique que lui vient le nom de "Pitahaya". Merci à Michel C. pour ces précisions que vous pouvez retrouver sur son site sur les cactées éphytes.

Pitaya

Et le goût et les utilisations possibles dans tout cela  ?

 

Pour le goût c'est le fruit d'un cactus à ne pas en douter. Le goût s'en rapproche. La texture est celle du kiwi en plus aéré. Certains dises que c'est le goût du kiwi en plus doux je pense que c'est plus un effet de texture le kiwi a un goût diférent du cactus.

Le vrai plus de ce fruit est d'être très désaltérant. Je vous accorde qu'au vu des températures actuelles vous n'êtes pas accro sur ce point mais à retenir. Au travers,  de mes recherches j'ai également vu que c'était un fruit peu calorique et facilitant la digestion. A ce titre il est associé dans certains régimes.

Sur wikipedia vous pourrez également découvrir les autres variétés jaunes et sanguines.

Pour l'utilisation :

  • Vous pouvez le manger à la cuillère sa coque après l'avoir fendue en deux. 
  • La coque reste rigide et belle après l'avoir vidée. Vous pouvez donc composer une belle salade de fruit plutôt exotique.
  • J'ai tenté de poéler la chair. Elle se pare d'une jolie couleur dorée  comme des lamelles de pommes. Le goût n'est pas modifié. Il conserve son coté désaltérant. En revanche, l'effet produit par la coque est perdu. Vous aurez une chair blanche à points blanc colorée au goût de cactus.
  • Je n'ai pas essayé car je n'ai pas de sorbetière. Mais vu son effet désaltérant, un sorbet sera sans doute donc intéressant et surprenant. Ce serait un bon moyen de conserver cette saveur hors-saison. Ce fruit est fragile et se conserve peu de temps ce qui explique son prix 🙂

En synthèse un très beau fruit, un goût surprenant, des vertues diététiques ce n'est pas mal comme CV pour un fruit !

 

Cet article vous a plu voici un autre article qui pourrait vous plaire :

Pitaya Jaune ou le Fruit du Dragon qui aurait avalé un Ananas

 

 

Termignon

Pour l'anniversaire de mon tendre et cher j'avais décidé de surprendre nos invités et de proposer un plateau fromage inédit. C'est ce que j'aime chez notre fromager c'est que nous pouvons toujours compter sur lui pour nous dénicher des fromages que l'on ne trouve pas ailleurs et plutôt goûteux !!! L'un deux était un fromage savoyard le Bleu de Termignon. Comme vous le noterez sur la photo il est finalement assez peu bleu voire même un peu blafard. C'est un fromage d'hiver par excellence. En effet, sa production n'est que de 4 mois dans l'année de juin à septembre. L’affinage dure ensuite 4 à 5 mois. Ce bleu est donc disponible à la vente de Décembre à Avril si mes calculs sont exacts.  Ses marbrures bleues apparaissent naturellement au bout de 6 mois.  Assez prisé par les connaisseurs Anne-Sophie Pic notamment le propose à sa carte …

  Termignon

Toutefois comme la production est extrêmement limitée et à ce titre wikipédia a une information assez détaillée on ne le trouve pas si aisément !

Après un tel pedigree la question essentielle est mais quel goût a-t-il ? La saveur est assez forte. En bouche pas de doute c’est un bleu. Il n’est pas fondant comme un roquefort mais plutôt proche dans sa texture d’une tomme.  Assez surprenant mais finalement on y revient pour les amateurs de goût prononcés. Maintenant mon tendre et cher est né en Décembre. Le jour où nous recevions nos invités une tempête de neige toute « amicale » a découragé la moitié d’entre eux.  Du coup, nous avions beaucoup de Termignon ! Je l’ai donc testé en cuisine et le résultat n’est pas mal du tout voire même mieux ! Inutile certes d’en mettre beaucoup mais la saveur est sympathique. Je l’ai tenté dans un gratin, un hamburger et un croque. Promis je partage les recettes dans un prochain billet …

En synthèse si vous croisez le chemin du Termignon ne le bouder pas au prétexte de son manque de notoriété :-).

Les recettes à base de Termignon

Gratin de pommes de terre et chou-fleur au termignon

 

 

Brandy Butter

Brandy butter ou "beurre au cognac". Je vous entend déjà Sylvie elle tombe dans le délire de la parfaite ménagère après le beurre maison elle tente les beurres aromatisés. Alors pas du tout. En fait, un ami connaissant ma passion pour les découvertes culinaires me l'a offert. Mon étonnement est venu lorsque j'ai regardé la composition. En effet, ce beurre contient du sucre ! Je me suis dit que je tenais un candidat pour la partie "Insolite" du blog.

  Brandy Butter
J'ai donc fait quelques recherches.  Le brandy butter est une sauce sucrée épaisse à la texture crémeuse faite avec du cognac, du beurre doux, et du sucre qui accompagne traditionnellement le christmas pudding, et autres desserts traditionnels des fêtes de fin d'année en Angleterre.

Alors au goût seul en tartine c'est rapidement écoeurant. Dès la première bouchée en fait. Sur le christmas pudding qui venait avec cela se marie très bien. Les deux font vraiment la paire.  Un usage un peu exclusif. Je n'avais pas d'autres pâtisseries anglaises sous la main pour faire des tests plus avant.

Comme vous ne trouverez cette spécialité culinaire anglaise facilement. Voici la recette avec la vidéo associée si vous souhaiter tester.

En effet pendant mes recherche j'ai trouvé cette vidéo très bien faite sur un site anglais bien évidemment. Le sujet étant encore peu populaire de ce coté de la manche.  Lien Vidéo

Et pour tout ceux qui trouvent un peu rébarbative la langue de Shakespeare voici le texte associé traduit.

Étape 1: Vous aurez besoin …
     * 100 ml de "brandy brun" ou cognac
     * 60 g de sucre brun
     * 250 g de beurre mou
     * 1 cuillère en bois
     * 1 bol de taille moyenne

Étape 2: Mélanger le beurre et le sucre
Dans le bol moyen mettre le beurre et le sucre et mélanger légèrement.

Étape 3: Ajouter le brandy. Peu à peu, cela se combine jusqu'à ce que cela forme une crème une pâte lisse.

Étape 4: Servir
Votre beurre au brandy est maintenant prêt à être dégusté.

Spécialité au vinaigre et à la pulpe de mangue de Maille

C'est le produit insolite de la semaine. J'ai craqué pour la couleur en le voyant dans le rayon, un peu comme pour un article de mode ou de maquillage. Je me doute qu'en écrivant cela mon coté geek culinaire ressort mais bon c'est la vérité. A l'ouverture je n'ai pas été déçue. La consistance du liquide. Une saveur de mangue acidulée mais pas acide. Vraiment très agréable surtout en hiver même si je pense qu'à l'origine Maille l'a pensée pour l'été. En effet, quoi de plus délicieux en hiver qu'un doux rayon de soleil dans son assiette, qu'un avant goût d'été.

  Vinaigre à la mangue Maille

La maison Maille oeuvre depuis le 18ème sur les vinaigres. Ils ont débuté ainsi. De la même façon que Danone qui a débuté la commercialisaton du yaourt en pharmacie pour ses bénéfices sur le transit. La légende veut qu’Antoine Maille ait enrayé la grande peste de 1720 à Marseille avec son « vinaigre des quatre voleurs ». Il préconisait alors d’en avaler une cuillère à café diluée dans un verre d’eau à jeun et de se frotter les tempes et le creux de la main avec. C'est son fils qui a ensuite fondé la maison maille.  Une maison d'expérience donc qui nous propose une spécialité non traditionelle. Maintenant que faire de ce délice.

Sur la bouteille il est indiqué de l'utiliser en assaisonnement de salades à base de viande blanche et de crustacés. Personellement, je trouve que le goût est assez concentré. En effet, il y a 40% de purée de mangue dans la préparation. Du coup, pour préparer les vinaigrette j'ajoute de l'huile mais d'un goût neutre pour ne pas dénaturer le goût de la mangue. Vous pouvez aussi l'utiliser de façon équivalente à la réduction de vinaigre balsamique en décors d'assiette, pour donner une touche acidulée à votre plat.  Bref je suis ravie d'avoir craquée. Si vous l'apercevez dans un rayon je vous le conseille.

Une autre recette :

Saumon fumé et sa garniture acidulée